3389 11

#sponsorisé

Si jusqu’à maintenant, l’avenir des candidats de télé-réalité était encore incertains, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Sans parler de leur apparition en soirée et autres dédicaces, ils s’adonnent aujourd’hui à une nouvelle lubie : le placement de produit. En effet, le sponsoring est devenu un business très lucratif pour les candidats les plus populaires dans les programmes tel que Les Anges, Les Marseillais, La Villa des coeurs brisés, etc. Une fois l’émission passé, ils peuvent désormais jouer de leur notoriété auprès des marques. Crèmes pour le cors, cure amincissante, thé détox, confiseries, kit de blanchiment dentaire, paris sportif, lunettes, montres, tout y passe ! Voici le genre de produits dont les candidats aiment à venter les mérites sur les réseaux sociaux. Alors est-ce que ça marche vraiment ? La preuve que oui à en voir les sommes que leur rapportent la promotion de ces produits. Julien tanti, Jessica Thivenin, Nabilla Benattia, Nikola Lozina, Astrid Nelsia, Kevin Guedj, etc. voici les nouveaux influenceurs issues du monde de la télé-réalité.

Comment ça marche ? 

Le principe est simple : le candidat met en valeur le produit, de préférence en posant avec car c’est leur image qui va faire acheter. Evidemment, la photo est accompagné d’un message #sponsorisé (ils n’ont pas le choix) puis des texte à la « Hello mes chéris, j’ai choisi ‘telle marque’ pour des dents éclatantes de blancheurs bla-bla-bla. Profitez de 20% avec ‘code promo’ donc rendez-vous sur le site bla-bla-bla« .

Quelle somme ?

Le sujet est souvent tabous pour les candidat qui reconnaissent, comme Eddy, qui a participé à plusieurs programmes de télé-r
éalité : « On ne va pas se mentir, c’est de l’argent facile ! ». Il empocherait entre 500 et 1500 euros pour une photo Instagram. Pour Antonin, candidat des Marseillais et les Ch’tis VS le reste du monde, « ça oscille entre 500 et 1000/1500 euros par prestation pour les personnes les plus ‘tendances’ ». Pour les candidats les plus populaires, les sommes peuvent même atteindre les 20 000€ par mois en prenant simplement des photos et vidéos pour sponsoriser des produits. C’est le cas de Jessica, dont les placements de produit représenteraient 24 000 euros par mois. Evidemment, plus la notoriété du candidats est élevée, plus la rémunération pour les posts sponsorisés va être importante. Elle se mesure à ce moment là en nombre de followers sur le réseau social de l’influenceur.

Source : Le Parisien TV

Quelles marques ? 

Hellobody, Anaca3, Cellublue, BBryance, Fittea, Natural Mojo, toutes ces marques vous parlent peut être si vous suivez les personnages emblématiques de télé-réalité. Ce sont tous les produits que l’on peut retrouver dans la story Snapchat ou sur le compte Instagram de nos candidats préférés. Evidemment toutes les marques ne veulent pas être associées aux candidats de télé-réalité pour l’image qu’ils renvoient à leurs clients. Mais lorsque la cible est celle des millénials, l’enjeux est élevé et ça les marques l’ont bien compris.

Si la plupart des candidats sponsorisent les mêmes marques, certains sont devenus des influenceurs mode et lifestyle reconnus. Le meilleur exemple, Caroline Receveur qui rappelons-le est issus du programme Secret Story. Aujourd’hui, elle fait partie des blogueuses les plus influentes et collabore avec de nombreuses marges prestigieuses.

Quels risques ? 

Ces produits sont-ils aussi efficaces que les candidats le prétendent ? On a dû mal à y croire quand on connaît les revenus que se font les candidats grâce aux placements de produits. On est forcé de constater qu’ils font ça uniquement pour l’argent et pas pour la supposé qualité des produits qu’ils nous recommandent d’acheter. Mais si les fans sont habitués à voir leurs candidats favoris parler sans arrêt de ces produits miracles, ils ne manquent pas de critiquer lorsque ceux-ci vont trop loin. C’est le cas de Jazz, une candidate de la Villa des coeurs brisés qui en a fait les frais. Comme la majorité de ses collègues, elle fait régulièrement la promotion des gélules minceur de la marque Anaca 3. Enceinte de plusieurs mois l’été dernier, elle a posté sur les réseaux sociaux une photo de son baby-boom avec l’inscription « ANACA 3 » marqué en rouge sur son ventre, photo qui a fortement fait réagir.

Pour d’autres, ce le principe même du placement de produit qu’ils ne cautionnent pas. Proposer des gélules amincissantes et des ventouse anti cellulite à des jeunes filles de 15 ans peut en effet paraître abusif. C’est ce qu’avait pointé du doigt Charlotte Namura, animatrice sur TF1, au mois de mai dernier, trouvant inapproprié de venter les mérite de produits pour paraître plus minces à des jeunes filles de 15 ans en pleine période d’adolescence, sans compter le prix des produits : « Qu’on laisse ses gamines tranquilles, qu’on cesse de leur lettre une pression si jeune pour leur dire à quoi ressembler. »

Au delà des produits inadaptés pour les jeunes et du prix ce ceux-ci, qu’en est-il de la santé ? La plupart des candidats ne parlent pas des contre-indications aux produits qu’ils sponsorisent. Pour les kit de blanchiment dentaire, il est plus judicieux de demander l’avis d’un dentiste au préalable.  Même si les effets sont prouvés et que les marques (comme BBryance) respectent les normes en vigueur, le blanchiment dentaire reste déconseillé dans selon les cas.

Les dessous du Business 

On peut alors se demander qui s’occuper de gérer tous ces placement de produit. La plus connue, Shana Events, se chargent de la mise en relation entre marques et candidats. Magali Berdah, à la tête de l’entreprise et aujourd’hui chroniqueuse chez TPMP, explique : « Ce sont des influences à qui les marques proposent un produit. Si ce dernier leur plaît, alors ils ou elles acceptent d’en faire la promotion. » Les marques y gagner forcément puisque que le placement de produit leurs rapportent beaucoup moins qu’un sport télé et elles touchent le public qu’elles ciblent.

Si ces nouveaux ambassadeurs ne font pas l’unanimité, les placement de produit leurs rapportent gros et ça, ils l’ont bien compris. Alors oui ils n’ont pas l’air très fut fut à poser au bord d’une piscine avec leur kit de blanchiment dentaire BBryance nouveau goût papaye – sauce barbecue, mais visiblement leurs fans achètent. Donc autant continuer !

Related Post

Interview HolyCamille

Voici Camille, influenceuse au look streetwear et décalé.
Continuer à lire

Interview Lialine

Cette jeune influenceuse habite à Tours. Vous ne
Continuer à lire

Leave a Comment:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *